L’écosystème français autour du recyclage des mégots évolue.

 

Les mégots se retrouvent dans la nature et polluent massivement les sols et les eaux.

Le principe du pollueur-payeur atteint le secteur du tabac. Alcome, qui a reçu son agrément du ministère de la Transition écologique pour six ans, est l’éco-organisme qui va collecter une taxe estimée à 80 millions d’euros par an auprès des industriels et sera reversée auprès des collectivités locales.

La filière de responsabilité élargie des producteurs (REP) de collecte et de traitement des mégots de cigarettes est opérationnelle, avec l’agrément de l’éco-organisme Alcome. Les communes doivent dorénavant le contacter pour établir leur contrat et commencer à bénéficier des soutiens auxquels elles ont droit pour financer la collecte des mégots abandonnés sur la voie publique.

Cette contribution financière sera pour les campagnes de collecte, de sensibilisation, d'affichage, ainsi que les opérations de distribution de cendriers de poche sur les plages ou dans les rues, les opérations de nettoyage. Elle financera aussi des projets visant à développer des moyens de collecte des mégots innovants et des solutions de recyclage.

Lire l’article dans Club Techni.Cités : La filière REP sur les mégots démarre (lagazettedescommunes.com) du 13/08/2021 par Albane Canto.

Savoir plus : Alcome - Agir ensemble contre les mégots mal jetés !

JO : Arrêté du 28 juillet 2021 portant agrément d'un éco-organisme

 Financement
 Réglementation
 responsabilité élargie des producteurs
 mégots
 recyclage
 pollution

Modérateur

  • Mariana Craciun

    Chargée de mission Service Economie Circulaire et de Proximité

    Suivre
  • Dernière modération le 17/08/2021 - 08:44

    Auteur de la page

  • Mariana Craciun

    Chargée de mission Service Economie Circulaire et de Proximité

    Suivre
  • Dernière modification de l'auteur le 17/08/2021 - 08:44

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Financement
     Réglementation
     responsabilité élargie des producteurs
     mégots
     recyclage
     pollution