Economie circulaire et norme volontaire : 6 organisations témoignent !

  • 2019-12-18 14:23:39
  • /
  • Grandpariscirculaire.org
  • /
  • 424
  • Auteur : AFNOR Normalisation

Résumé

En France, la loi sur la transition énergétique de 2015, le plan déchets 2025, mais surtout la feuille de route du gouvernement sur l’économie circulaire d’avril 2018 (FREC) amorcent un virage pour instiller une culture de l’économie circulaire à tous les niveaux. Une politique également engagée, à l’échelle européenne, par la Commission avec le vote du paquet Economie circulaire de 2018. La normalisation se présente en appui à ces politiques publiques.


Description

Ainsi, la norme expérimentale XP X30-901 reprend les sept domaines d’action de l’économie circulaire (approvisionnement durable, éco-conception, symbiose industrielle, économie de la fonctionnalité, consommation responsable, allongement de la durée d’usage, gestion efficace des matières ou produits en fin de vie), croisés avec les trois dimensions du développement durable, pour donner des lignes directrices pour le management des projets d’économie circulaire. Cette norme, publiée en octobre 2018, encourage le foisonnement d’initiatives et propose une méthode ouverte et non limitative pour toute organisation, afin qu’elle puisse agir à sa manière, à son rythme et potentiellement à l’échelle d’un territoire. Son objectif est de faciliter des dialogues constructifs en France pour repenser les modes de production et de consommation. En proposant des définitions partagées, la norme volontaire aidera à faire connaître les ressorts de l’économie circulaire. Elle soutiendra l’efficacité des actions de toutes les organisations qui l’adopteront pour optimiser leur utilisation des ressources naturelles et ainsi limiter les déchets générés.

A l’instar des méthodes connues pour le management de l’énergie ou de l’environnement, la norme XP X30-901 permet de planifier, de mettre en œuvre, d’évaluer et améliorer un projet d’économie circulaire. Elle est désormais à la disposition de tous les acteurs socio-économiques qui souhaiteraient engager des expérimentations à l’échelle d’une ville, d’une agglomération, d’une administration et bien entendu, d’une entreprise. Les plus volontaristes pourront solliciter une certification de la part d’un organisme tierce-partie.

Six membres de la commission de normalisation partagent leur retour d’expérience. Le CERIB, Italpollina, Flex’ink, Gestnord, Suez et Tarkett vous révèlent, à travers des exemples concrets, comment ils utilisent la norme volontaire. Comme les autres normes de système de management (ISO 9001, ISO 14001, etc.), elle repose sur le principe de l’amélioration continue et se présente comme une notice au service du chef de projet, du responsable développement durable ou du dirigeant lui-même, y compris en collectivité territoriale, pour lui donner la garantie que son projet fera vraiment œuvre d’économie circulaire.

Dans ce document, vous découvrirez comment un organisme, quelle que soit sa structure, planifie, met en œuvre, évalue et améliore son projet d’économie circulaire, en se basant sur les lignes directrices de la norme XP X30-901.

https://www.boutique.afnor.org/norme/xp-x30-901/economie-circulaire-systeme-de-management-de-projet-d-economie-circulaire-exigences-et-lignes-directrices/article/919346/fa194960



 norme
 économie circulaire

Modérateur

  • VincentJ CIRIDD

    Chef de projets - CIRIDD

  • Dernière modération le 19/12/2019 - 09:50

    Auteur de la page

  • Perrine Colomer

    Chargée de mission économie circulaire

  • Sur les mêmes thèmes

     norme
     économie circulaire