Comprendre l'économie circulaire

  • Reseau-preci.org
  • /
  • 3 502

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services de manière durable en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production des déchets. Il s’agit de passer d’une société du tout jetable (économie linéaire) à un modèle de développement soutenable, respectueux des limites de la biosphère et producteur de valeur à chaque étape de la chaîne de production et du cycle de vie des produits (biens et services).

L'écononomie linéaire


L'écononomie circulaire : piliers

Figure 1. Les piliers de l’économie circulaire. Source : ADEME

Pour changer de modèle, nous devons agir sur :  3 champs…
1. La production et l’offre de biens et services ;
2. La consommation au travers de la demande et du comportement du citoyen-consommateur ;
3. La gestion des déchets … déclinés en 7 domaines d’actions : les 7 piliers de l’économie circulaire !
… déclinés en 7 domaines d’actions : les 7 piliers de l’économie circulaire !

Attention ! il ne s’agit pas de cloisonner ces différents domaines d’actions qui se complètent et s’imbriquent les uns dans les autres.
De même, il ne faut pas négliger le volet social. Une démarche d’économie circulaire ne peut se mener qu’avec l’association des parties prenantes : salarié.e.s, fournisseurs, client.e.s… dans le cadre d’une démarche plus globale de Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO).

L’approvisionnement durable

L'approvisionnement durable consiste à prendre en compte des enjeux sociaux, éthiques et environnementaux dans le processus de sélection des fournisseurs.

Cela passe aussi par un mode d’exploitation et d’extraction des ressources efficace, en limitant les rebuts d’exploitation et les impacts sur l’environnement.


L'écoconception

Eco-concevoir des biens et services consiste à prendre en compte les impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit et à les intégrer dès sa conception.

 


L’écologie industrielle et territoriale (EIT) 

L’EIT, aussi appelée symbiose industrielle, est la mise en synergie de plusieurs acteurs économiques.

Cela peut concerner les flux de matières, d’énergie, d’eau, de leurs infrastructures, des biens ou encore des services afin d’optimiser l’utilisation des ressources sur un territoire.

Les synergies peuvent être de substitution ou de mutualisation.

Consulter le réseau Synapse : Le réseau Synapse - Economiecirculaire.org


L’économie de la fonctionnalité 

L’économie de la fonctionnalité vise à établir une nouvelle relation entre la demande et l’offre, en privilégiant l’usage à la possession.

Il s’agit alors de vendre une performance d’usage plutôt qu’un bien. Lien vers l’ADEME Lien vers le GT PRECI à venir.


La consommation responsable 

Le geste d’achat, qu’il soit public ou privé, prend en compte les impacts environnementaux et sociaux d’un produit à toutes les étapes de son cycle de vie: sa fabrication, son utilisation et sa mise au rebut.

 


L’allongement de la durée d’usage 

L’allongement de la durée d’usage des produits passe par la réparation, la vente ou l’achat d’occasion, par le don, dans le cadre du réemploi et de la réutilisation.

 


Le recyclage des déchets

Il s’agit de réinjecter les matières issues des déchets dans le cycle économique.

 

 

 

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter le site de l’ADEME, Agence de la transition écologique.


LES OBJECTIFS DE LA LOI AGEC : Anti-Gaspillage et Economie Circulaire


L’économie circulaire a fait l’objet d’une loi structurante en France, promulguée le 10 février 2020 en France. En voici les principaux objectifs :

Réduire la production de déchets ménagers et assimilés de 15% d’ici 2030 ;

Réduire le stockage des déchets ménagers et assimilés à 10% de la quantité totale de déchets produits (2025).

Atteindre 60% de réparation des produits électriques et électroniques d’ici 2025.

Vous pouvez retrouver une synthèse de la loi AGEC réalisée par l’Observatoire Régional des Déchets et Economie Circulaire (ORDE&EC) en lien.