Des biscuits d'un genre nouveau, aussi bons pour votre palais que pour la planète

Des produits équilibrés et savoureux pour une alimentation saine et naturelle, des produits antigaspi issus du réemploi de coproduits et de matières premières inexploitées.

Détails du projet

  • Structure porteuse : Ipsago SAS
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Périmètre : Régions Sud
  • Localisation : 3120 Route d'Avignon, 13540 Aix-en-Provence
  • Date de début : janvier 2022

Piliers de l‘économie circulaire

  • Allongement de la durée d'usage
  • Consommation responsable
  • Ecologie industrielle et territoriale
  • Recyclage
  • Approvisionnement durable
  • Economie de fonctionnalité
  • Eco-conception
Description

ipsago (0gaspi à l'envers) a pour mission de lutter contre le gaspillage alimentaire « à la source » par la valorisation de ressources inexploitées et le réemploi de coproduits (comme les fruits et légumes en surproduction / hors calibre, ou les drêches de brasseries (résidus des céréales maltées utilisées pour la fabrication de la bière).

Une fois ces ressources valorisées par nos soins en ingrédients très intéressants sur les plans nutritionnel et gustatif, nous fabriquons de savoureux biscuits biologiques et innovants, 100% végétaux, qui contribuent à la transition vers une alimentation plus durable et raisonnée.

Notre première ambition est donc de proposer des produits d'un genre nouveau, aussi bons pour le palais que pour la planète.

Nos perspectives à court terme sont le développement de nouvelles recettes de biscuits apéritifs et pétales fruités séchés (nos gammes actuelles), le développement de nouvelles gammes et la mise sur le marché de nouveaux produits et ingrédients.

L’impact principal est donc mesurable sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, mais aussi sur la sensibilisation aux coproduits et au zéro déchet. Aussi, nos ingrédients valorisés représentent un enjeu de taille pour la transition vers une alimentation plus saine, puisqu’ils disposent d’attributs nutritionnels souvent meilleurs que les ingrédients vendus dans le commerce.

En instaurant des partenariats avec de nombreux artisans et industriels de la région Sud qui possèdent des résidus de fabrication, nous luttons contre le gaspillage « à la source » tout en redorant l’image de ces ressources sous-exploitées auprès des consommateurs.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

Depuis le début de notre activité, nous avons déjà valorisé :

735 kg de coproduits, hors drêches de brasserie. À savoir, des tourteaux d'huilerie, des Okaras provenant de producteurs de laits végétaux, des résidus de chocolateries.

Plus de 1,8 tonne de drêches de nos partenaires brasseurs. 

1400 kg de fruits frais écartés des circuits de commercialisation (hors calibre ou en surproduction) ainsi que des drêches de fruits comme certaines épluchures ou résidus de semencier et fabricants de jus, de vin... 

1250 kg de légumes frais écartés des circuits de commercialisation (hors calibre ou en surproduction) ainsi que des drêches de légumes comme certaines épluchures ou résidus de semencier ou cantines biologiques. 

C'est ainsi près de 5 tonnes de ressources inexploitées valorisées depuis le début de notre activité (juillet 2022).

Au-delà de limiter le gaspillage alimentaire à la source, nous sommes en train de réaliser des études pour connaitre l'impact de notre activité sur différents points comme : 

- La pollution : réduction de l'empreinte carbone liée à la gestion de ces ressources lorsqu'elles ne sont pas valorisées et qu'elles fermentent, par exemple.   

- Limitation de l'empreinte carbone liée à l'enlèvement de ces ressources, limitation des transports.

- Calcul des pertes sèches pour les producteurs et artisans qui ne réemploient pas ces denrées par manque de temps, de machines, de compétences ou de moyens. 

- Calcul des quantités de toutes les ressources utilisées jusqu'à la création du coproduit, du résidu de fabrication ou du fruit/légume écarté. 

Nous avons récemment obtenu une subvention portée par la BPI France et le Ministère de l’Agriculture pour financer une petite partie de nos recherches relative à l’Upcycling de coproduits et à la création de filière. 

Historique et perspectives de l’initiative

Les impacts de notre concept

Toute transformation permettant d’arriver à un produit fini génère un ou plusieurs résidus. Ces résidus sont aujourd’hui assez mal et assez peu exploités, car ils ont trop longtemps été considérés comme des « déchets ». Aujourd’hui, avec les différentes crises que nous traversons, les mentalités ont tendance à changer et à faire avancer l’industrie agroalimentaire dans des directions de réemploi. Certaines entreprises utilisent déjà ces techniques de réemploi en interne. Cependant, très peu de « centres d’Upcycling / revalorisation » existent. Pourtant, en développant ce type de filières d’Upcycling de coproduits, tout le monde est gagnant : les artisans, producteurs et petits industriels qui trouvent enfin un débouché permettant de donner une seconde vie à leurs « déchets », que nous appellerons désormais ressources lorsqu’elles auront été traitées de la bonne manière.

Ces « nouveaux » ingrédients issus du réemploi en circuits courts, comme la farine de drêches de brasseries, permettraient à un grand nombre d’artisans (boulangers, pâtissiers, pizzaiolos, restaurateurs, biscuitiers et bien d’autres) d’utiliser des ingrédients provenant de circuits-courts et de qualité d’un point de vue nutritionnel. Ainsi, ce maillage d’acteurs qui gravitent autour d’ipsago contribue de fait à l’économie circulaire en région tout en réduisant les importations de blé et autres céréales / farines /poudres.

Notre souhait de développement consiste donc en la revalorisation d’un maximum de coproduits et à leur commercialisation en tant « qu’ingrédients ».

C’est un long parcours, car les gisements de coproduits sont nombreux, mais les méthodes pour les valoriser sont peu développées. De plus, les ingrédients issus de coproduits doivent être intégrés d’une façon particulière aux recettes parce qu'ils peuvent remplacer partiellement certains ingrédients connus, mais ils peuvent ne pas réagir de la même façon à la cuisson. C’est donc tout le cycle de production qu’il faut adapter. Dans les prochaines années de développement, nous avons aussi le souhait d’avoir un rôle d’accompagnement et de conseil dans l’intégration de ces ingrédients issus de coproduits.

Concernant nos partenaires fournisseurs de coproduits, nous leur achetons la plupart du temps leurs écarts de production (coproduits et fruits/légumes hors calibre). Nous apportons ainsi une source de revenus complémentaire à nos partenaires producteurs et artisans.

 

Ipsago est une société à mission qui répond à plusieurs besoins précis sur les plans environnementaux et sociaux :

✓ Lutte contre le gaspillage alimentaire « à la source ».

✓ Réduction des déchets organiques et de la pollution générée par la fermentation des ressources que nous revalorisons. Si elles ne sont pas surcyclées (revalorisées), ces ressources sont enfouies, puis fermentent et génèrent souvent des gaz participant à la destruction de la couche d'ozone.

✓  Développement des circuits-courts et de l’économie circulaire à travers la création d’un maillage territorial d’acteurs et d’artisans engagés pour la transition écologique et la lutte contre le gaspillage.

✓ Contribution à la transition vers une alimentation plus saine et raisonnée grâce aux atouts nutritionnels (et gustatifs) des coproduits revalorisés. 

✓  Participation à la création d’emplois verts et durables à travers la création d’une filière d’Upcycling (revalorisation) de coproduits et de ressources sous-exploitées (fruits et légumes écartés).

✓  Participation à la réinsertion professionnelle, notamment dans le cadre de notre partenariat avec les Ateliers de la Trévaresse du CHRS l’Etape, basé à Rognes -13, avec qui nous travaillons pour des missions comme l’étiquetage et l’ensachage de nos produits.

 

Nos perspectives sont les suivantes :

- Actuellement et à court terme : élargissement de nos recettes pour chaque gamme de biscuits et développement d’une gamme complémentaire très attractive (gustativement et non financièrement). 

- Prochainement : vente de nouveaux produits sains et antigaspi à nos distributeurs en place (exemples : pâtes, préparations pour gâteaux…).

- À moyen terme : vente d'ingrédients issus de l'Upcycling de coproduits (poudres, farines) destinés aux marchés de l'industrie et de l'artisanat.

Précisions : nous avons déjà des demandes d'artisans et industriels souhaitant utiliser nos ingrédients issus de coproduits Upcyclés comme nos farines de drêches et poudres de fruits / légumes valorisés. 

Nous avons aussi des demandes d'artisans qui souhaitent que nous revalorisions leurs coproduits, issus des résidus de leurs fabrications.

 

- À plus long terme :

Développement et commercialisation d'une machine multitâche destinée aux acteurs qui génèrent des coproduits et souhaitent les revaloriser eux-mêmes de façon simple, peu couteuse et efficace.

 

Dans 10 ans, nous aimerions que notre entreprise à mission soit reconnue comme une des entreprises leaders dans le réemploi de coproduits pour l’alimentation humaine.

Nous aimerions que plusieurs centres d’Upcycling soient montés dans chaque région afin de multiplier les sources de coproduits et renforcer l’économie circulaire entre acteurs d’une même région.

Facteurs d'accélération et freins

Un marché porteur

-             Évolution des mœurs et prise de conscience sur la malbouffe et l’écologie.

-             Modification des comportements des consommateurs pour une alimentation plus saine et raisonnée.

-             Gisement considérable de coproduits et ressources inexploitées à Upcycler.

-             Augmentation des régimes axés sur le végétal, sans lactose, sans gluten, sans matière animale.

-             Évolution progressive des différentes lois et réglementations sur le gaspillage alimentaire (Garot 2016 / EGAlim 2018 / AGEC 2022). Marché encouragé par les facteurs politico-légaux.

-             Forte prise de conscience des industriels et artisans sur les possibilités de réemploi des ressources actuellement inexploitées (résidus de fabrication) qu’ils génèrent au cours de leurs productions principales.

-             Croissance constante des circuits courts, de l’économie circulaire et du « consommer local ».

 

La concurrence

C'est paradoxal, mais nous espérons que le marché de « l'antigaspillage à la source » va se développer considérablement dans les années à venir. Cela aura pour levier de faire avancer plus rapidement les réglementations quant à la réintroduction de certaines ressources dans l'alimentation humaine, mais aussi de démocratiser ces pratiques vertueuses auprès des consommateurs.

Vertueuses sur les plans des circuits courts, de l'économie circulaire, de la lutte contre le gaspillage et de la création d'emplois verts et durables. 

L'apparition de nouveaux acteurs sur ce secteur est donc une bonne chose. Nous faisons, pour l'instant, partie des pionniers en Région Sud et nous espérons garder une longueur d'avance dans la R&D, mais aussi créer des synergies positives avec les futures entreprises intéressées par ces démarches.

Nous gardons tout de même à l'esprit que le développement de nos process de fabrication et d'Upcycling, mais aussi le travail sur le prototypage de machine doivent être protégés. Les protections sont très couteuses et nous aimerions rapidement être accompagnés sur ces sujets de propriété industrielle dans notre secteur.

Actuellement et depuis le début de la commercialisation en aout 2022, nous avons ainsi convaincu près de 80 magasins de nous référencer. Nous avons réussi un très beau financement participatif avec 130% de réalisation. Nous avons commencé à avoir de bons taux de rotation chez nos distributeurs. 

Enfin, nous avons convaincu le comité d’accueil de la Pépinière d’entreprise Cleantech de la faisabilité de notre projet autour de l’Upcycling.

 

Nos perspectives - Facteurs d'accélération 

Pendant près d’un an, nous avons établi notre preuve de concept dans un petit atelier de 25 m² où nous maitrisions notre chaine de bout en bout, de la collecte des ressources inexploitées chez nos partenaires, en passant par la revalorisation des coproduits, jusqu'à la fabrication et la commercialisation de nos biscuits.

Nous nous sommes rendu compte, que dans notre petit atelier, face à la demande grandissante, nous ne pourrions pas augmenter la cadence de notre production (dimensionnement machine) ni développer de nouvelles recettes (problème de stockage des matières premières).

Après de longs mois de recherches, nous avons trouvé un local bien plus grand, dans lequel nous avons fait beaucoup de travaux de mise en norme alimentaire. Nous avons recruté un biscuitier ainsi que des apprentis et stagiaires dans les domaines du marketing, du commercial et de l’ingénierie agroalimentaire. Nous amorçons dès à présent notre changement d’échelle.

Nos perspectives sont les suivantes :

- Actuellement et à court terme : élargissement de nos recettes pour chaque gamme de biscuits et développement d’une gamme complémentaire très attractive (gustativement et non financièrement). 

- Prochainement : vente de nouveaux produits sains et antigaspi à nos distributeurs en place  (exemples : pâtes, préparations pour gâteaux…).

- À moyen terme : vente d'ingrédients issus de l'Upcycling de coproduits (poudres, farines) destinés aux marchés de l'industrie et de l'artisanat.

Précisions : nous avons déjà des demandes d'artisans et industriels souhaitant utiliser nos ingrédients issus de coproduits Upcyclés comme nos farines de drêches et poudres de fruits / légumes valorisés. 

Nous avons aussi des demandes d'artisans qui souhaitent que nous revalorisions leurs coproduits, issus des résidus de leurs fabrications.

- À plus long terme :  Développement et commercialisation d'une machine multitâche destinée aux acteurs qui génèrent des coproduits et souhaitent les revaloriser eux-mêmes de façon simple, peu couteuse et efficace.

 

Nous sommes relativement bien accompagnés pour notre changement d’échelle. Un seul point demeure problématique : le financement de nos travaux de recherche et innovation. Ce sont des budgets très conséquents pour une jeune startup de l’alimentaire durable et nous aimerions rapidement pouvoir être accompagnés pour financer dignement toutes nos recherches et applications.

 

Les freins

Les aspects réglementaires sont incontournables dans l’agroalimentaire et ils le sont d’autant plus lorsqu’il s’agit de ressources méconnues ou de « novel food ».  Il y a même parfois des vides juridiques. C’est pourquoi nous espérons vivement tisser des liens et créer des synergies avec d’autres entrepreneurs membres des différents réseaux et collectifs auxquels nous adhérons, afin de faire avancer ensemble les problématiques réglementaires et juridiques liées à l’Upcycling des coproduits.

Nous espérons ainsi nouer des relations non seulement avec des petites entreprises engagées comme la nôtre, qui se posent des questions similaires et qui souhaitent accélérer la transition vers une alimentation plus durable, mais aussi avec des acteurs plus importants, capables de faire avancer rapidement les choses quand ils le souhaitent, grâce à leur poids dans les tissus économique et industriel.

Certaines menaces liées au macro-environnement peuvent impacter notre activité : 

  • Inflation, baisse du pouvoir d’achat liée à la conjoncture.
  • Émergence d’acteurs industriels possédant des moyens colossaux, sur ce marché naissant de la réintroduction de ressources inexploitées (coproduits) dans certains produits de grande consommation. 
  • Nombreux substituts sur tous les snackings de façon générale.
  • Flous juridiques sur la réintroduction des coproduits dans l’alimentation humaine. (Novel Food).

Domaines d’activités

  • Alimentation
  • Artisanat
  • Industrie
  • Recyclage
  • Commerce

Ressources

  • Alimentaire
  • Biodiversité
  • Déchet
  • Emploi
Mise en oeuvre

Partenaires

  • CRITT Agroalimentaire PACA
  • Le CRITT nous aide sur la partie réglementaire liée au réemploi de coproduits et au "NovelsFood"


  • CTCPA - Centre technique agroalimentaire
  • Le CTCPA nous aide sur la mise en place de nos process liés à la transformation des coproduits en ingrédients et à leur réemploi dans l'alimentation humaine.


  • IRCE PACA - Institut Régional des Chefs d'Entreprise
  • l'IRCE nous accompagne via différentes formations sur le développement de notre société à mission.


  • Technopôle de l'Environnement Arbois-Méditerranée - Pépinière Cleantech
  • Nous sommes incubés à la pépinière d'entreprise Cleantech qui nous accompagne sur les parties stratégie, juridique, communication, financement..


  • REGAL'Im - Réseau régional de lutte contre les pertes et gaspillage alimentaires
  • Ce réseau nous permet de rencontrer des acteurs régionaux engagés dans la lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires et de créer des synergies positives avec les artisans, industriels et producteurs de la région Sud qui génèrent des résidus de fabrication qu'ils n'arrivent pas à valoriser.


  • CMA Provence-Alpes-Côte d'Azur
  • La chambre de métiers et de l'artisanat régionale nous accompagne sur la mise en place de notre activité et nous met en relation avec différents acteurs.


  • BULLES DE PROVENCE - Brasserie du Puyricard
  • L'un de nos partenaires brasseurs qui nous fournit ses drêches de brasseries et bien d'autres coproduits comme des piments (bières au piment), la coco ou le grué de cacaco. Bulles de Provence et notre brasseur ambassadeur avec qui nous avons tissé des liens forts et nos activités communes nous poussent à convaincre de nombreux autres acteurs, artisans et producteur à nous rejoindre pour construire un maillage territorial d'acteurs engagés pour la lutte contre le gaspillage "à la source".


  • Huilerie Emile Noël - Pont Saint Esprit
  • Cette grande huilerie française du Sud de la France, nous fait confiance en nous permettant de valoriser une partie de leurs résidus de presse de leurs huiles (noisettes, sésame, lin, amande... ) Nous utilisons ainsi leurs tourteaux, très intéressants sur les plans nutritionnel et gustatif pour les transformer en farine qui accompagne nos biscuits.


  • La Maison des Jus - Eguilles
  • La Maison des Jus, petite entreprise qui fabrique des jus biologiques pour les commercialiser dans différentes épiceries fines, mais surtout dans les CHR, nous fait confiance et nous accompagne depuis le début sur la valorisation de leurs résidus de presse de leurs Jus de fruits frais.


  • Maison Ferroni - Aubagne
  • Nous débutons depuis quelques mois un partenariat avec la Maison Ferroni à Aubagne qui fabrique de nombreux spiritueux même si cette maison est très connue pour son Rhum. Nous récupérons des coproduits de macération comme des épices, des herbes, des zestes... ou même des citrons entiers zestés dont seuls les zestent les intéressent pour fabriquer leur Vodka Citron.


  • Les Ateliers de la Trévaresse - CHRS de Rognes
  • Nous sommes tombés sous le charme des valeurs et de l'équipe de ce centre d'hébergement et de réinsertion sociale basé à Rognes. Aujourd'hui, plusieurs équipes de résidents du CHRS réalisent l'étiquetage, l'ensachage et le colisage de nos biscuits. Nous permettons ainsi à plusieurs personnes en grande précarité/difficultés d'avoir un travail correctement rémunéré pour leur permettre de rebondir. Nous aimerions rapidement développer ce partenariat pour que certains résidents puissent gérer une partie de la revalorisation de certains coproduits.


  • Autres : Brasseurs / Producteurs / Artisans
  • Nous avons choisi de citer ici quelques partenaires, mais il y en a bien d'autres, notamment des producteurs partenaire comme la ferme de Violaine, EARL La Bazine à Venelles, l'Atelier LOCALIZZ aux Milles, Force sud à Carpentras, Les Croqueurs de Pommes à Venelles, Les Jardins de Bibémus... Nous travaillons aussi avec des chocolatiers comme La Chocolaterie de Puyricard ou Dragés Reynaud à Marseille, des viticulteurs ou des fabricants d'alcool (La Mamette à Eguilles...). Nous travaillons également avec de nombreux brasseurs pour toujours avoir nos approvisionnements en drêches de brasserie (la farine de drêche étant l'ingrédient principal de nos biscuits) : Zoumaï à Marseille, la BAP à Rousset, La Comédienne à Avignon, Boisson Soiff à Marseille, La Brasserie des Milles, Aquae Maltae à Aix-en-Provence, La Baroude à Aix....

Moyens techniques et méthodologies

Investissement dans les travaux conséquents d'un atelier de fabrication de nos biscuits + centre de revalorisation de coproduits. Les travaux sont désormais terminés après six mois. 

Investissements machines très conséquents afin de sélectionner les machines, notamment dédiés à la revalorisation des drêches de brasseries et autres coproduits. 

Investissements conséquents sur la partie communication, salon et événements qui nous permettent de sensibiliser les consommateurs à nos démarches.. 

Financement participatif via MiiMOSA qui nous a permis de financer une partie de notre première production. 

Moyens humains

Après avoir porté l'entreprise jours et nuits depuis près de deux ans, nous avons enfin pu réaliser nos premiers recrutements : 

2 assimilés salariés : 

Thibault VENEZIA Co-fondateur 

Renaud ALOUCHE Co-fondateur

- 1 salarié :  Rémy, notre responsable production et biscuitier. Nous le formons actuellement sur le réemploi des co-produits. 

- 2 apprentis :  Carla, notre apprentie commerciale et Jade, notre apprentie marketing 

- Plusieurs stagiaires 

 

Nos prévisions pour l'année 2024-2025 : 

8 salariés au total avec des postes dédiés : 

- À la qualité

- À l'ingénierie 

- À la RSE 

 

Financeurs

  • Initiative Pays d'Aix (Initiative France)
  • Prêt d'honneur


  • France Active
  • Prêt


  • Banque Populaire Méditerranée
  • Prêt


  • Créasol
  • Prêt


  • Love Money
  • Proches / entourage


  • MiiMOSA
  • Prêt participatif

Financement

Sur nos fonds propres et via les acteurs cités précédemment. Nous comptons aussi sur notre CA généré par la vente de nos biscuits afin de continuer à pouvoir investir dans nos recherches et développement.
Documents

Lien(s) web

 https://ipsago.fr/
 https://www.linkedin.com/company/ipsago/
 https://www.facebook.com/ipsag0/
 https://www.instagram.com/ipsag0/

Documents

  • Plaquette ipsago
  • Plaquette retraçant rapidement l'histoire et le concept et les produits actuels d'ipsago. 


  • ipsago - Startup innovante et biscuiterie à mission.pdf
  • Document permettant de comprendre et d'appréhender de façons détaillées les actions d'ipsago et les différents impacts de notre société à mission.  


  • Présentation visuelle ipsago
  • Présentation visuelle ipsago

Partager:
73
Auteur de la page

Thibault VENEZIA

Fondateur

Modérateur

Utilisateur