INERTWASTE discute des cadres réglementaires sur les déchets de construction à Pampelune

INERTWASTE discute des cadres réglementaires sur les déchets de construction à Pampelune

Les 14 et 15 novembre derniers, les partenaires du projet Interreg Europe INERTWASTE se sont réunis à Pampelune en Région de Navarre en Espagne pour le premier voyage d'apprentissage transnational (TLJ1) du projet, rassemblant des acteurs engagés dans la gestion des déchets inertes sur leurs territoires, dont la Région Sud et son service Déchets et Economie Circulaire (Barbara CHOLLEY et Marine ABADIE), accompagné de deux parties-prenantes françaises : Jérome D'Assigny de VALOBAT et Robin Crès de NEO ECO

Les participants représentaient différents secteurs (l'exploitation minière et sa restauration, l'isolation, la production de béton à partir de déchets de construction recyclés, le système de responsabilité élargie des producteurs pour les déchets de construction ou la valorisation des matériaux utilisés) et acteurs (autorités publiques, entreprises privées, centres de recherche et cabinets de conseil en environnement) de la chaîne de valeur des déchets industriels et des déchets de construction/démolition.

Pour leur premier TLJ, les partenaires d'INERTWASTE avaient choisi de se concentrer sur les cadres réglementaires pour les déchets inertes et inorganiques. A travers plusieurs présentations et sessions, ils ont approfondi la situation en Europe, en Espagne (et plus particulièrement en Navarre) et en France, en établissant des liens et en trouvant des différences avec les autres pays représentés (Danemark et Slovénie).
Les discussions ont mis en évidence l'hétérogénéité de la situation à tous les niveaux.

Malgré l'ambition de rationaliser les efforts dans une seule direction au niveau de l'UE, il existe différents systèmes nationaux et régionaux et cadres juridiques qui influencent la gestion des déchets inertes et inorganiques. Les situations dans les territoires des partenaires sont différentes et présentent des spécificités locales telles que la fragmentation du niveau municipal, des entités publiques avec des compétences différentes, des modes de traitement des déchets.  Les participants ont vécu directement un exemple de valorisation des cendres et des scories lors d'une visite d'étude à l'usine de biomasse d'Acciona à Sangüesa.

L'hétérogénéité est l'un des défis du projet et de la stratégie INERTWASTE, mais aussi une source d'inspiration. Après ces deux jours, les parties prenantes et les partenaires sont parvenus à quelques premières conclusions et idées pour traiter les déchets inertes, allant du renforcement des capacités des institutions mettant en œuvre des mesures politiques à l'implication d'un plus grand nombre d'entreprises, en passant par la recherche du bon équilibre entre la réglementation et les initiatives privées, la réduction des coûts de la meilleure option environnementale et sa compétitivité par rapport aux options standard.

En tant que premier TLJ, la réunion de Pampelune a été très réussie, démontrant la nécessité de ce type d'événements. Les partenaires et les parties prenantes attendent déjà avec impatience la prochaine réunion, qui devrait se dérouler en Slovénie, pour reprendre les discussions et le travail qu'ils ont laissé à Pampelune.

Partager :
399
Auteur de la page

Barbara CHOLLEY

Chargée de Mission au Service Economie Circulaire et Déchets

Modérateur

Mariana Craciun

Chargée de mission - Economie Circulaire et de Proximité